Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes déboires dans l'école publique.

Je vais dans cet article expliquer mon choix d'avoir mis mes enfants dans une école privé, plutôt que public.

 

Quand ma fille a été en âge d'aller à l'école, je l'ai inscrite dans l'école de la ville où j'habitais à l'époque, sur Cavaillon, l'école était au bout de ma rue, qu'il neige, qu'il pleuve ou qu'il vente, il n'y avait aucun soucis de transport.

Ma fille rentrait tous les soirs avec des bleus à ses jambes, après avoir essayé de communiquer avec la maitresse, après que ma fille se soit fait une bosse à l'oeil en étant tombé du tobbogan, après les pleurs tout les soirs car elle avait peur... j'ai appelé l'inspection académique... l'inspection académique c'est la bête noire des professeurs, mais c'est aussi, et il faut le savoir, leur super allier!!! Un professeur, peut importe ce qu'il fera de mal, sera protégé par eux, sachez le! C'est d'ailleurs pour cela que vous entendrez à la télévision et à la radio,des faits divers de directeur, ou professeurs ayant fait des attouchements à des enfants, et qu'ils avaient un passé justement sur ces agissements, mais l'inspection académique les mutes, la tendance heureusement commence à s'inverser ces dernières années. 

 

Comme vous avez pu le constater dans les liens que je vous ai mis, c'était courant donc de voir un professeur protéger par l'inspection académique, même si ce qu'ils faisaient était abjecte. 

 

A l'époque j'étais naive et je pensais que cette inspection était donc là pour inspecter et protéger nos enfants... mais que neni!! Quand j'ai appelé l'inspection, le soir même en allant chercher ma fille à l'école, la directrice et la maitresse m'attendaient pour me dire de ne plus appeler l'inspection académique!!! Sans autre explication et sans m'expliquer pourquoi ma fille avait des bleu, ah si "elle joue" ... 

A la fin de l'année je déménageais dans une autre ville, Carpentras, car j'avais trouvé une maison,  donc je laissais les emmerdes derrière et on recommencé dans une nouvelle école... c'est ce que je pensais tout du moins... 

La première année ma fille c'est fait coupé le doigt avec un ciseau par une petite, l'école m'appelle et l'on me dit "vous savez la petite qui a fait ça va au cmpp, elle a des soucis et blablabla" sauf que la petite continuez d'embêter la mienne, alors j'ai pris la petite à part, je lui ai dit que mon mari et moi on viendrait chez elle taper son père et sa mère si elle continuait. J'ai été voir la mère en lui expliquant le soucis, et miracle ça a réglé le soucis, la petite était devenu l'amie de ma fille et la protégeait... 

La rentrée au Cp, ma fille qui sait lire et écrire, se retrouve avec un instituteur qui s'assoit à côté de ses élèves et leur donne des polycop, leur apprend à lire Bet A BA... je vais le voir pour lui dire que ma fille sait lire et écrire, s'il pourrait pas la motiver à faire autre chose, je demande à la directrice de mettre ma fille dans une autre classe, rien n'y fait et rien ne change ,ma fille s'ennui en classe...

Je vais même un jour voir son instituteur en février en lui disant "j'ai donner un dernier tube de colle à ma fille, le dernier, elle n'en aura plus d'autre, je lui ai dit que les prochains polycopié qu'elle aura elle pourra les déchiré, car j'ai acheté depuis le début de l'année scolaire (septembre) 20 tubes de colles" , l'instituteur m'avait répondu à l'époque "c'est moi l'instituteur" , je lui avait répondu "oui mais c'est moi qui paye les tubes de colles et avec une parti de mes impôts votre salaire".. bizarrement le tube de colle de ma fille a duré jusqu'à la fin de l'année...
Mais cette année là, des filles de l'autre classe de Cp embêtait ma fille, et leur parent ne faisaient rien en même temps les enfants qui embêtent les autres, les parents les soutiennent et ne bougent jamais, ils ne savent déjà pas les éduquer...

J'ai été voir la directrice plusieurs fois, elle a eut le culot de me dire un jour "vous savez la fille qui embête faut la comprendre, son amoureux est amoureux de votre fille maintenant alors..." Ce à quoi je lui ai répondu "Euh ne transférez pas vos problème sur les problèmes des enfants, de plus à leur âge l'amour s'est pas comme les adultes, et en plus la fille s'en foutait, elle ne voulait que les cadeaux c'est sa mère qui me l'a dit !!! elle ne l'aimait pas, elle aimait le fait que le garçon lui offre des cadeaux tous les jours, alors oui maintenant c'est à ma fille mais ma fille l'aime de l'amour de son âge! " 

Cette petite avait monté toute les filles contre ma fille et l'attrapait pour la frapper, j'ai donc appris à ma fille à se défendre, j'ai rappelé l'inspection académique, plusieurs fois, j'avais la directrice après sur mon dos... elle me disait "mais elle joue" , je répondais "euh pour moi quand un enfant pleure et n'est pas bien c'est pas un jeu!!! " Mais pour la directrice et les instituteurs ça l'était... 

Ma fille est passé en ce1, et je pensais que les soucis aller se calmer, mais non, les filles embêtaient encore ma fille et des filles de sa classe, elle n'avait aucune amies..; elles l'attaquaient physiquement et verbalement, harcelement moral... Elle a même fini aux urgences car je l'ai amené, une des petites lui avait foncé dessus alors qu'elle était près d'un mur, foncé sur le thorax, vous savez l'endroit où l'ont fait les gestes de premier secour pour remettre le coeur en marche, sauf que quand le coeur marche, ça peut l'arrêter, ben oui, ça aurait pu la tuer, mais la directrice et l'institutrice s'en foutait royalement!

J'étais arrivé à un tel point que vu que la directrice ne faisait rien, les instituteurs ne surveillaient pas et ne s'occuppaient pas des enfants, j'allais voir directement les enfants qui embêtaient la mienne et je leur disait "si tu continue je te pends" "si tu continue le papa et moi on ira chez toi tabasser tes parents" , voilà ce que j'étais devenue au bout de six ans de non communication avec l'école et d'aucune aide de la part de l'éducation nationale.. on faisait du mal à ma fille, on m'en faisait à moi, et moi d'énnervement j'en faisait aux enfants verbalement! 

Sur les enfants qui n'avaient pas de fond mauvais, ça marchait bien, mais sur les enfants pourri comme leur parents ça ne marchaient pas... les parents venaient me dire que leur enfants étaient traumatisé, mais leur enfants continuaient d'embêter ma fille... 

Que faire dans un cas comme celui là?? eh bien la descolariser!! et essayer de l'inscrire ailleurs, sauf que la directrice avait appelé l'inspection académique et l'inspection académique avait donné ordre de ne pas nous accepter... tant pis, j'avais appris à ma fille à lire, à écrire, je lui faisais cours à domicile et elle allait mieux. Mais les soucis pour nous parents ne s'arrêtaient pas là, la directrice à portait plainte pour plan vigipirate car on est venu récupérer les affaires de ma fille, donc mon mari et moi on a été convoqué chez la police et reçu comme des terrorristes, bon au moins la police a tout sur nous, le nom de ma grand mère, de mon grand père, de mes parents, idem du côté de mon mari, de notre relation de couple, du loyer que l'on payait à l'époque, ... on a été interrogé chacun de notre côté, bon il n'y a pas eut de suite car la directrice disait dans la plainte qu'on l'avait traité de conne ou connasse, et elle n'avait pas de témoin d'une, et de deux dans notre malchance, on a eut la chance qu'elle ait fait pareil avec une autre maman, dont nous étions en contact régulièrement et elle avait porté plainte contre elle car elle l'avait traité de conne ou connasse un jour où elle n'était pas présente.. une affaire abracadabrante, d'ailleurs son affaire est passé en justice et même le juge n'a rien compris, du coup il y a eut un non lieu. 

Mais cette histoire chez la police nous avait servi, le policier nous avait dit "quand il y a soucis avec un enfant, envoyé un recommandé en accusé de receptions à la directrice expliquant le soucis, ensuite à l'inspection académique pour avoir une trace et une preuve, et si l'inspection ne fait rien, que la situation est bloqué, vous pouvez porter plainte, sans cela je ne peux rien faire" 

L'inspection académique que j'avais appelé plusieurs fois cette année là ne nous a pas aidé non plus, mais au contraire a soutenu la directrice pour la plainte. 

J'ai encore des nouvelles de cette femme par l'intermédiaire d'une pionne du collège où elle se trouve maintenant, car après mon départ elle a été muté ailleurs, elle avait causé trop de soucis dans cette école, un enfant malade avec un coeur fragile s'était échappé le jour de la st siffrein, il a mis quatre heure pour rentrer chez lui, la police avait tourné dans tout carpentras, la directrice n'a pas bougé et ne s'est pas inquiétée, elle était dans son bureau à boire le café... 
Elle avait giflé un élève qui avait des gros soucis de compréhension, car il avait marché dans la neige... puis j'avais poussé d'autres parents à appeler et écrire à l'inspection académique, une maman avait même écrit une lettre sans la signer, et tous les enseignants pensaient que c'était moi qui l'avait envoyé lol, je suis franche, je signe toujours, mais je sais qui l'avait envoyé, et j'avoue que je la soutenait... 

 Aujourd'hui cette directrice qui a évolué, elle est suivi psychologiquement, elle est professeur dans une classe Ulysse, bien qu'au début ça a été laborieux, le fait d'aller voir le psychologue l'a beaucoup aidé à progresser, elle a souvent été en arrêt dépression l'année d'après cette histoire, a divorcé, a eut des soucis conflictuel avec ses enfants, .. tout ça pour dire, que le mal qu'elle a fait aux autres, lui est retombé dessus, et que maintenant elle va mieux, trois ans après, et qu'elle a évolué mentalement...  je suis contente pour elle et pour les élèves qu'elle a, elle s'est beaucoup remise en question. 

Mais l'école de carpentras, elle apparemment a toujours des soucis, d'après les dires des parents qui sont restés là bas... mais c'est les mêmes que la pluparts des écoles publique, car ce que je ne savais pas à l'époque, c'est que les instituteurs se croient au dessus des lois et se protègent tous, même quand ce qu'ils font n'est pas moral...

 

L'année d'après j'avais inscrite ma fille dans une autre école de village puisque j'allais déménager..., avec un instituteur que je connaissaient bien, c'était le voisin de mes parents, un homme que je qualifierais d'"Enfant capricieux", je ne l'avais jamais eut comme instituteur, mais une amie à moi l'avait eut et je me souviens très bien quand j'étais jeune, il l'avait traité d'emmerdeuse car elle ne voulait pas jouer dans sa pièce, elle avait le trac... je me souviens qu'il était allé dire à tous le village que je ne lui disait pas bonjour le matin quand j'attendais devant l'école qu'on m'amènait au collège, perso je ne le voyais pas vraiment, j'étais dans mes pensées...je me souviens que son petit ami de l'époque, enfin, son soit disant "cousin" était venu me dire que j'étais une emmerdeuse car je lui disais pas bonjour.. moi en sixième j'avais déjà pas ma langue dans ma poche, je l'avais jeté son "cousin" qu'on a d'ailleurs jamais revu... mais on en a vu pas mal de cousin, jusqu'à ce qu'il fasse son coming out, mais ça ne l'avait pas fait évoluer...

 Bref voilà le personnage qui allait être l'instituteur de ma fille, il avait beaucoup de respect pour mes parents, donc on peut dire que ça aurait pu être simple, sauf que ça ne l'était pas, il y a pas eut beaucoup de soucis, sauf une fois où j'étais allé le voir pour lui dire que sa leçon n'était pas bonne, j'apprenais en effet cette même leçon dans mon cour de droit, monsieur s'est énnervé sur ma fille, oui en lui disant qu'il pensait qu'elle avait triché en classe car en cours elle avait reçu un mot d'une autre petite fille, et donc si elle avait reçu ce mot, autant lors d'un contrôle elle aurait pu tricher, calmement je lui ai dit "si vous pensez qu'elle a triché, refaite lui faire les interrogations depuis le début de l'année, vous verrez bien". Personnellement je ne m'inquiétais pas, ma fille a toujours bien travaillé. Mais il lui avait hurlé dessus et l'avais ridiculisé car cet instituteur l'avait raconté, devant toute la classe et devant une mère qui venait tous les jours discuter avec lui pendant la récréation du matin et du midi et le soir, bref ils étaient de longue fourraient ensemble, et cette femme que je ne connaissais ni d'adam ni d'eve, quand on voulait parler avec l'instituteur, elle ne prenait pas la peine de s'éloigner, non Madame la comère (on va l'appeler comme ça) écoutait les conversations des autres, si bien qu'un jour en allant voir l'instituteur, je raconte qu'un garçon empêche le cousin de ma fille de jouait avec elle, et cette dame que je ne connais pas m'a parlé d'un air hautain et étonné en me disant "mais quel cousin?" ... parfois on se demande si les gens sont pas un peu limité intellectuellement... 

L'année d'après ma fille et mon fils se retrouve dans l'école du village d'à côté car les deux écoles de mon village étaient relié et donc l'instituteur de cm1 se trouvait dans l'autre village, et le cp aussi, mon fils rentrait en cp et n'avait pour le moment jamais eut de soucis... 

La rentrée du cp fut hard pour mon fils, et ma fille en cm1, avec mon mari on se souvient le premier jour de classe, on a vu les filles parler d'une voix aigus et bouger comme des pintades, bref on se serait cru dans une basse cour... ma fille n'était pas comme ça, elle son physique elle s'en fou, comme moi, elle les violettas et autre marque elle s'en fou, elle adore les "c'est pas sorcier" "on est pas que des cobaye",... 

Les soucis ont commencé avec la fille de Madame la comère... cette fille embêtait la mienne sous prétexte qu'elle lui aurait dit "conne"... et demander à une autre amie dans les toilettes de dire la même chose sinon elle la jeterais dans la poubelle ou un truc du genre... 

J'ai vu l'amie en question, et je lui ai dit que si elle subissait un harcelement de la part de cette petite, il fallait le dire, la fille m'a demandé comment je savais cela, et j'ai répondu "parce que je suis médium". Deux jours après, sa mère est venu me voir avec Madame la comère, la mère  m'a dit que j'avais traumatisé sa fille, non mais qu'est ce qu'il faut pas entendre comme connerie, sa fille tellement traumatisée faisait parti des filles qui avaient attrapé ma fille pour la tapper, et ce deux fois, mais comme ma fille avait déjà connu un soucis similaire, elle avait pu se défendre et taper la fille qui l'embêtait... Mais si vous voyez bien le courage des mères, elles ne viennent jamais seule!!! dites vous bien qu'une mère dont l'enfant embête le votre ne viendra jamais seule se défendre ou vous voir, le courage d'une mère qui se fou royalement de leurs propres enfants. Et encore si je vous parlais de Madame la comère qu'on voyait parler avec l'instituteur tous les matins, cette femme habitait à cinquante mètre de l'école... cinquante mètre, elle venait en voiture!! Elle disait qu'elle avait des soucis pour marcher, ce que je peux comprendre, cependant elle insistait pour venir aux sorties de classe, et là elle marchait, MIRACLE!!! c'était une femme qui ne laissait aucune liberté à sa fille, et sa fille en était devenu dépendante, les sorties où sa mère ne venait pas, la petite n'y allait pas. Il y a eut deux voyages scolaire d'une semaine, vous savez ces voyages où les enfants s'éclatent sans les parents, on dit aussi que les voyages forgent la jeunesse, eh bien la petite n'est allée à aucun... Pourquoi je parle de ça? pour montrer le personnage et essayer de le comprendre. A la fin de la conversation, avec les deux mamans, Madame la comère dont sa fille embêtait la mienne (physiquement et moralement), et faisait du chantage à son amie (la fille de l'autre mère) m'a dit "ben puisque vous êtes médium, vous savez ce qu'on est capable de faire".. une menace... ptdrr une menace, elle avait du mal à marcher, était petite et boulotte, et me menaçait moi, cinq ans de self défense, qui adore marcher (oui c'est important, cela montre que j'ai des muscles aux jambes) autant vous dire que j'en ai bien ri.

Je sais pas si vous croyez à la justice divine, la roue qui tourne, bref une semaine après cette rencontre, Madame la comère s'est faite mordre par le chien de la mère qui est venu me voir... c'était pas une grosse morsure, mais c'était une petite punition... Le chien est mort peu après, et le jour où il est mort, des gens ont vu le corps d'un chien dans une poubelle, était ce lui? je n'en sais rien, mais peu importe qui était ce chien, un chien dans une poubelle c'est dégueulasse, quand le chien est mort, j'avais dit à la mère "je crois qu'il est interdit d'enterrer son chien chez soi", je m'étais renseigner et quelques jours après je lui avait dit "c'est les gros chien que l'on a pas le droit d'enterrer chez soi, les petits on peut sous certaine condition" conditions que je lui avait énuméré, elle m'avait dit "oui oui c'est ce que j'ai fait".

Dans cette même période mon fils se faisait embêtait par une bande de garçon de sa classe, j'ai été voir la directrice quatre fois, elle me donnait des bonnes excuses "c'est la fin de semaine, s'est les vacances ce soir, c'est la rentrée des classes les enfants sont excités, énervés,.."pour expliquer la violence des garçons, sauf qu'un jour mon fils a été étranglé par derrière, cet étranglement je le connais bien, on le fait en self défense, on arrive par derrière et on étrangle en tenant la tête... un enfant de six ans ne connait pas ce genre d'étranglement sauf s'il l'a vu.. j'ai donc écrit en recommandé avec accusé de reception à la directrice pour avoir un rendez vous, je voulais faire cela le plus légal possible car nos anciens déboire avec l'éducation nationale nous avait amené chez la police et la police nous avait soutenu et nous avait conseillé pour si la prochaine fois cela devait arrivé, ce qu'on devait faire, pour garder des preuves, car les appels, les dires, c'est du vent...

Cette lettre a mis le feu aux poudres, la directrice en a parlé aux parents des enfants incriminés dans la lettre (j'avais fait exprès de mettre le prénom des enfants qui embêtaient les miens, juste le prénom, pas les noms) . Les parents voulaient porter plainte et sont allés voir les parents délégués, dont je faisais parti, et l'un des parents délégués, qui était une maman qui franchement était pas une battante, elle s'était pas battu pour la réforme des rythmes scolaire, ni pour avoir des activités pour les enfants, ni pour rien d'ailleurs, elle parlait beaucoup sur les instituteurs par derrière, mais par devant elle était doué pour leur faire des courbettes! après m'être fâchées plusieurs fois avec elle, et l'avoir menacé de portait plainte, car elle voulait me viré des parents délégués, hors le parents délégué est nommé, personne ne peut le viré, et même si la majorité des parents délégués étaient contre moi, une personne qui connaissait le droit, leur a expliqué que j'étais dans mon droit et a demandé si ce que j'avais écrit dans la lettre sur "le fait que les instituteurs ne surveillent pas et le fait qu'il y ait de la violence dans l'école" était vrai, et là comme par hasard, un sujet dont personne ne se plaignait avant, les langues se déliaient, il y avait eut l'année d'avant une grosse bagarre entre tous les cm2 car le fils de la directrice avait traité sale arabe un autre enfant qui avait été adopté, et la mère de l'enfant se trouvait dans les parents délégués, et n'avait rien fait, elle avait été voir la directrice, mais c'est tout, elle n'avait pas défendu son gamin, l'histoire c'était fini que tous les enfants avaient apparemment été puni, sauf le fils de la directrice d'après les dire... voilà comment la maman avait défendu son gamin... et son gamin était un enfant qui avait cassé les écoles des deux villages un week end avec ses amis!! la maman n'avait encore rien fait, mais l'école avait fait payé les parents des enfants!! Son enfant essais juste d'attiré l'attention de sa mère qui s'en fou royal... donc il continuera ses conneries tant que personne s'occupera de lui ... L'éducation ça fait tout, mais l'attention des parents pour leur enfants est importante aussi!! 

Bref grâce à ma lettre donc, on a demandé aux instituteurs de faire une leçon sur le harcelement, la violence, ... 

Ça n'a pas arrangé la situation, la directrice nous a pris rendez vous avec mon mari, et nous a engueulé d'avoir écrit un recommandé, mon mari lui a cloué le bec en disant "ce qui vous dérange c'est qu'on ait écrit et qu'il y ait une peuve" , ben oui un recommandé il faut le dire à l'inspection académique, donc après qu'elle nous ait fait la morale pendant une demi heure, la demi heure restante à essayer de savoir comment résoudre le soucis. Je demandais dans ma lettre de voir les parents des enfants qui embêtaient les miens, pour qu'ils soient tenu au courant, je demandais à ce que cette bande ne s'approche pas de mon fils, et la directrice n'était pas d'accord, mais elle avait mis au point un truc qui a pas mal marché , l'enfant devait dire en début de classe, les soucis qu'il y avait ... ça résolvait un peu le soucis, mais pas des masses. 

Mon fils me racontait que lorsqu'on l'embêtait, il le disait à la maitresse, et la maitresse disait " va jouer" , bref les enseignants s'en foutaient royal... 

L'instituteur de CM1-CM2 a un jour balancé mon fils par terre, mon fils m'a dit qu'il lui avait tiré la langue, ok c'est pas des choses à faire, mais un homme baraqué qui balance un enfant menu au point qu'il se retrouve par terre... les enseignants se venger sur mon fils, mon fils me disait que la directrice voyait que les enfants l'embêtaient, mais elle disait rien... ce même instituteur avait demandé à ma fille "maintenant ce qui se passe à l'école reste à l'école, ta mère ne doit rien savoir"... j'étais venu le voir en lui disant "ma fille me dira ce qui se passe", il avait répondu "mais d'un petit problème vous en faites un énorme", j'avais répondu "ben faites en sorte que le problème reste petit! " ben oui, c'est tout simple, si les enseignants faisaient leur job, moi je serais pas là à essayer de résoudre les soucis... De toute façon d'après les dire des parents, cet instituteurs avait les cm1-cm2 et leur faisait deux années les mêmes cours, polycop et autre, le niveau en cm2 pour la sixième était donc loin de l'attente des parents... 

Bref c'était devenu l'enfer aussi bien pour mon fils que pour ma fille, et les enfants pour la plupart étaient très violent, de plus le niveau de cm2 était bas, donc j'ai enlevé mes enfants et on les a mis dans le privé, ma fille pourrait ainsi essayer de rattraper les retards du public qu'elle avait accumulé (elle faisait des fautes à tous les mots, ne savait pas ce qu'était une subordonnée relative, ne faisait pas de multiplication à virgule,... il me faudrait un livre entier pour énuméré, et les cours d'anglais prodigué par l'instituteur de cm2 était oralement faux, oui il ne savait pas prononcé les mots, mais refusé qu'on le lui dise, une maman avait proposé de donner des cours l'hiver, il avait refusé, la maman était hollandaise et parlait anglais couramment...) La décision était donc prise...

Mais j'avais préparé mon départ, les derniers jours j'ai engueulé une fille qui se trouvait dans le noir et qui avait encore embêtait ma fille, elle l'avait harcelé moralement toute l'année et venait de lui hurler dessus, j'y suis allée et je l'ai jeté, sa mère est venu me voir et m'a dit "t'aurais pu aller moins fort" , j'ai répondu "ta fille a embêté la mienne toute l'année alors pour une fois que je lui fait peur", il restait trois jours d'école, et pendant ses trois jours mes enfants n'ont pas été embêté! 

J'ai été dire ce que je pensais et ce qui se racontait sur chaque personne, ça n'a pas plus mdrr et les parents qui avaient raconté des trucs sur les autres disaient "oh non non on a jamais dit ça, non", me faisant passer pour une menteuse.

Plus d'un an après, mes enfants sont dans une bonne école, et collège, ils ont plus de devoir, mais les devoirs se font vite car les leçons en classe sont expliqués, avant je devais refaire le cour à la maison pour expliquer aux enfants leur leçons et exercices, ou leur expliquer des mots qu'ils connaissaient pas et que l'instituteur ne semblait pas leur expliquer.. d'ailleurs je me souviens d'un cour sur la cour d'assise que ma fille avait eut, et qui n'était pas à jour, surtout en droit cela change, et donc j'étais allée voir l'instituteur pour lui dire, il l'avait pas mal pris, heureusement... Les enseignants du privé sont des passionnés de leur travail, et savent l'importance qu'ils ont pour les élèves et les parents qui attendent beaucoup d'eux. S'ils ne font pas correctement leur travail, ils sont virés, des parents l'année dernière ont fait viré l'institutrice de mon fils car ils la trouvaient trop lente par rapport au programme... les parents venaient me voir pour me demander ce que j'en pensais, je ne savais que dire, pour moi elle était parfaite, gentille, douce, et elle faisait travailler, mais les parents du privé sont plus exigent, ils n'ont connu que le privé, perso je venais du public, et donc pour moi elle faisait bien son travail, le niveau était plus haut que dans le public... en décembre mon fils avait déjà une autre maîtresse les parents avaient réussi à la virer... perso j'en ai été peiné, même si je peux comprendre... 

Si un jour vous avez des soucis dans le public, la première solution c'est une lettre en recommandé avec accusé de reception à la directrice demandant un rendez vous et expliquant bien le problème. Si le soucis n'est pas réglé envoyé un recommandé avec accusé de reception à l'inspection académique, expliquant le soucis. Sachez cependant que les instituteurs n'aiment pas cela, et peuvent se venger sur vos enfants, et sur vous même en passant par les parents délégués, sachez aussi que le parent délégués ne défends pas les parents, on vous le fait croire, mais c'est un groupe de personne qui font des courbettes aux enseignants la plupart du temps.. j'ai fait trois écoles différente et c'était à chaque fois pareil. Pour les soucis de Carpentras, on était trois parents à être allé voir le maire de Carpentras à l'époque, et rien n'a changé non plus, n'attendais de l'aide de personne, vous serez seul, et si vos enfants en souffre un conseil, enlevez les, cherchez une autre école, et sinon allez dans le privé, on dit que c'est cher, mais au moins on paye pour un meilleur service et une meilleure éducation. De plus en plus de parents y mettent leurs enfants, personnellement j'en revois des anciennes écoles de mes enfants, on se regarde, on se demande même pas pourquoi on est là, on se dit juste "on s'est compris" , oui, les parents qui ont eut des soucis dans le public, se comprennent dans le privé. Dans le privé les soucis sont réglé de suite, les enfants sont puni s'ils font des bétises et surtout les parents ne s'engueulent pas car les problèmes sont réglés en amont. 

Un exemple, ma fille était embêté par une petite, cette petite embêtait tous le monde, les parents s'en plaignaient mais ne disaient rien, j'ai appelé la directrice, j'ai du l'appeler chaque mois pendant cinq mois, la directrice convoquait la petite, lui parlait, convoquait ma fille, lui parlait, les inviter toutes les deux, convoquait les parents de la petite, au bout de six mois, la petite était devenu l'amie de ma fille, à la fin de l'année elles s'étaient échangés leur skype, la petite n'était toujours pas apprécié de certaines autres petite fille de la classe, mais son comportement envers la mienne avait changé, et elles sont encore copine. Voilà comment cela devrait se passer dans les écoles, mais celles que j'ai faites, ça se finissait qu'avec les parents on s'engueulait, et d'après ce que je sais des écoles que ma fille a fréquenté, les problèmes sont toujours les mêmes, pourtant à l'époque, chaque enseignant me faisait croire que les soucis venaient de mon comportement, de moi, que c'était ma faute... mdrr je ne suis plus dans les écoles et c'est toujours pareil, quand les parents m'en parlent... Maintenant j'écoute leur histoire et j'essais d'aider au mieux, mais comment communiquer face à des murs? 

Voilà pourquoi j'ai choisi le privé, et que je pense que beaucoup d'autre parents feront le même choix dans les années à venir, car les parents ne souhaitent pas que leurs enfants cotois la violence, chaque année dans les lycées et collèges un enfant poignarde une autre personne, ou il y a des bagarres violentes... Dans le privé si ça n'arrive que rarement c'est parce qu'on les éduques, les directeurs et enseignants ont un rôle d'éducateur, ils savent que l'enfant doit apprendre à vivre en société, et sont donc puni s'ils font quelques chose d'irrespectueux. Dans le public les professeurs n'éduquent pas les élèves, ils font leur cours et c'est fini.

De nos jours les enseignants reprochent aux parents de venir les voir quand on engueule leurs enfants, de les surprotéger, et les parents comme moi, on leur reproche de ne pas régler les soucis et les punir pour leur montrer que c'est mal... comment un enfant peut savoir que ce qu'il fait est mal, si on ne lui dit pas et s'il ne subit pas lui même la même chose?

Dans l'école privé des enfants, on leur apprend à s'entendre, à s'écouter, à communiquer... 

 

L'article était long, mais j'ai voulu bien expliquer ce qui m'étais arrivée pour que cela puisse servir à d'autres parents, car non vous n'êtes pas les seuls. 

Avec des armes vous pouvez tuer des terroristes, avec l'éducation vous pouvez tuer le terrorisme "

Malala